On dirait le sud

Visite en famille de la famille en Ardèche !

IMG_5045

Et au milieu coule une rivière

Petit détour au pilier d’Autridge pour réviser les gammes dans une voie historique des lieux. Ouverte en 1973 par Jeannot Gilly puis rééquipée par Christophe Bernard en 2003, le pilier ouest est une belle classique du coin. Quel audace de la part des ouvreurs d’avoir trouver cette itinéraire…

Une super voie de reprise après la saison d’hiver !

IMG_5048

Le pilier ouest

IMG_5051 (2)

L2 dans un beau dièdre

IMG_5053

IMG_5060

Auprès de mon arbre

IMG_5062

IMG_5071

Assise au relais

IMG_5077 (2)

Une deuxième journée d’escalade dans le site de Balazuc nous permet de découvrir un peu plus de cette Ardèche : un endroit entre vieux villages et beau caillou. Un petit havre de paix !

P1030138

P1030133

IMG_5086

P1030151

Une haute route au soleil !

Chamonix Zermatt, une belle traversée qui relie deux villes historiques du ski et de l’alpinisme. C’est avec un grand bonheur que j’ai partagé cette Haute Route la semaine dernière avec des personnes exceptionnelles.

Vendredi 8 avril, le temps est bien maussade et le plafond bas mais la météo annonce une belle semaine. Il faut tenter et d’après le bulletin, il fait beau en altitude. A voir où sont réellement les nuages !

Dans le doute, et Guillaume ne travaillant pas cette journée, nous décidons de partir tous les deux avec le groupe pour plus de sécurité. En haut des Grands Montets, il fait grand beau mais le brouillard est assez épais pour être gênant dans la partie médiane. Tout le monde skie bien, on peut donc se permettre d’essayer…  La descente des Grands passe bien avec une visibilité moyenne mais encore correcte. La montée au Col du Passon se fait presque entièrement au soleil. Un vrai régal d’être en montagne dans cette ambiance.

Au-dessus des nuages...

Au-dessus des nuages…

P1020937n2

Au sommet du col, il faut replonger un peu dans le brouillard pour accéder à Albert Premier mais rien de bien méchant et nous arrivons tôt au refuge. Un après-midi farniente nous attend. Lecture repos, bavardage, on est bien. Le refuge est très accueillant et Paul, maître des lieux, et excellent cuisinier nous régale avec sa Tajine au saumon et sa ribambelle de desserts.

Vieil Adage...

Vieil Adage… ?!?

Samedi 9 avril, la neige a cessé de tomber en fin d’après-midi la veille et le ciel est dégagé quand nous nous levons. Programme du jour : poudreuse et soleil…

P1020959n2

Nous chaussons les skis à 6 heures et la montée au col supérieur du Tour se fait sans soucis, avec en prime un lever de soleil magnifique. Ça fait du bien de le voir après ces semaines moyennes… Au col, nous continuons un peu pour bénéficier de virages supplémentaires en poudreuse. Whaou que c’est bon !

Notre équipe

Notre équipe

Après quelques virage et la traversée du plateau de Trient, nous nous ré-encordons pour passer le Col des Ecandies.

D'où on vient...

D’où on vient…

Où on va... :/

Où on va…:/

Petite pause au col et reconnaissance du parcours qui nous attend (Et ben il est loin ce Cervin !!!!!!)

Puis nous plongeons dans le vallon d’Arpette jusqu’à Champex où notre taxi nous attend.

P1020989

Hiver ou été ?

Hiver ou été ?

Nous avons de l’avance et après un chouette ravitaillement dans la boulangerie de Champex, nous montons dans la voiture, direction Verbier, et la Cabane de Mont-fort. Un havre de paix au milieu des pistes…

Mon Fort

Mont-fort

Un accueil chaleureux et un repas super. Ce Cham Zermatt s’annonce vraiment sympa…. Et le soleil est prévu pour le reste de la semaine.

Dimanche 10 avril, c’est notre grosse journée. Au programme, Col de la Chaux, Col de Momin, Rosablanche et Cabane des Dix. Le départ est matinal. C’est tellement agréable de marcher de nuit…

Le soleil se lève quand nous arrivons au col de la Chaux et le spectacle est magique. Le Grand Combin s’illumine de mille teintes.

P1030005

Le massif du Mont-Blanc qui s'éloigne doucement...

Le massif du Mont-Blanc s’éloigne doucement…

Arrivés au col de Momin, la Rosablanche n’est plus très loin, on voit le bout de notre première montée.

P1030018

Mon groupe de bons skieurs me permet de descendre par un couloir un peu plus raide mais plus rapide. Notre option est prise, nous descendons ce couloir et nous laissons glisser jusqu’au lac des Dix qu’il faut alors longer avant de remonter en direction de la Cabane des Dix.

P1030030

Le lac des Dix… Une traversée bien longue….

La dernière montée pour le refuge  est au soleil et un peu longuette mais elle se passe bien. Nous sommes assez tôt pour ne pas avoir peur dans le “Pas du Chat”, avalancheux aux mauvaises heures.

Encore un peu avant d'arriver au refuge...

Encore un peu de distance avant d’arriver au refuge…

Nous arrivons à la Cabane à 14h et bénéficions de l’après-midi pour nous reposer et nous réhydrater (très bonne cave et bon choix de bière…).

P1030052

Lundi 11 avril, le pigne d’Arolla. La montée au Pigne se fait sans encombres et le passage de la fameuse Serpentine est très facile. C’est en un rien de temps que nous arrivons au sommet.

Le Cervin se rapproche

Le Cervin se rapproche

IMG_4820

Nous restons un petit moment et profitons de la vue. Tour d’horizon sur l’itinéraire passé et celui qui nous reste….

Une courte descente et voilà la Cabane des vignettes ; juste pour l’heure du déjeuner et nous nous attaquons à un énorme Rösti, la spécialité de ce refuge.

Mardi 12 avril, changement de plan dû au mauvais temps prévu pour le mercredi. Nous décidons d’aller sur Zermatt au lieu de rester à Bertol. Autant profiter de cette belle journée et de terminer ce raid !

Nous partons tôt le matin et n’avons pas le temps de déguster le super petit déj proposé par Karine aux Vignettes ( Omelettes, bacon, pancakes) mais ce sera plus facile de marcher à la fraîche pour cette assez longue étape. Notre programme : Col de l’Evêque, Col du Mont Brûlé et Col de Valpelline avant de nous laisser glisser dans la longue descente sur Zermatt.

En direction du col du Mont Brûlé

En direction du col du Mont Brûlé

Jack dans le couloir

Jack dans le couloir

Dernière montée avant la descente sur Zermatt

Dernière montée avant la descente sur Zermatt

Les trois cols passent comme une lettre à la poste pour notre petite équipe. Décidément Jack, Fiona et Kevin s’améliorent de jour en jour et je suis fière d’eux. Arrivés en haut du dernier col, nous bénéficions d’une vue juste magique su le Cervin et les 4000 de Saas Fee.

P1030110

Mon équipe...

Mon équipe…:) Bravo !!!

Recette pour un raid parfait : Des clients au top, de la bonne neige, des refuges gastronomiques et du soleil !!!

Poudreuse à Bonatti

Deux journées de ski de randonnée étaient programmées pour le Week-End dernier avec comme demande du groupe une nuit en refuge et plutôt en Italie.

Direction le Val Ferret !

Refuge Bonatti

Refuge Bonatti

Bonatti est un refuge très accueillant avec un grand potentiel de randonnées. Il y en a pour tous les goûts, du débutant au confirmé, le tout, face à un massif du Mont-Blanc à couper le souffle…

P1020803

Après avoir laissé la voiture à Planpincieux, nous longeons la longue piste de ski de fond du Val Ferret jusqu’au petit hameau La Vachey, d’où nous montons ensuite pour atteindre le refuge ; un accès rapide pour atteindre un vallon perché et paisible.

Le Val Ferret

Le Val Ferret

Montée au refuge

Montée au refuge

Après une petite pause restauration et réhydratation, nous décidons de monter un peu au-dessus pour profiter de la poudreuse tombée en milieu de semaine. C’est un régal à skier et ça promet une belle randonnée pour le lendemain…

P1020807

P1020814

La soirée est digne de l’accueil et le repas, loin de la nourriture habituelle des refuges. Décidément, Bonatti nous surprend encore et nous passons une très agréable soirée.

Eau la la !!!

Eau la la !!!

Bonne nuit

Bonne nuit

Dimanche, 7h30, départ pour la Testa Bernarde.

P1020828

Nous entrons et remontons le vallon de Malatra (au dessus du refuge) jusqu’au col d’Entre deux sauts.

P1020836

Skieurs...

Skieurs…

P1020845

Après une courte montée en direction du sommets d’Entre deux sauts, nous enlevons les peaux et nous laissons glisser dans le vallon d’Armina, au pied de la Testa Bernarda, notre objectif. Une seconde montée nous permet d’accéder au sommet, d’où le panorama est grandiose.

P1020853

Du sommet, deux options s’offrent à nous : revenir par le vallon d’Armina (par lequel nous sommes montés) ou finir notre tour en descendant la face nord de la Testa Bernarda. Nous choisissons la descente nord qui évite de revenir par la piste de ski de fond et nous ramène directement à la voiture. La descente a été magique dans une neige parfaite sans traces…ce choix était le bon😉 !

P1020869

P1020875

Une Vallée Blanche autrement…

Il a neigé toute la journée de lundi et c’est prévu qu’il neige encore un peu dans la nuit. Un coup de fil à Anna Toretta, guide à Courmayeur, elle me dit que le glacier de Toule a été skié la veille dans de bonnes conditions.

Je propose donc un Masha un mixe de Vallée Blanche et de randonnée pour ce mardi 16 février.

P1020607

Nous partons de l’Aiguille du midi dans une neige exceptionnelle et nous traçons la Vallée Classique jusqu’au bas de la descente italienne où nous mettons nos peaux de phoque pour remonter au col oriental de Toule.

P1020613

P1020633

La météo est couverte sur l’Italie ce qui permet à la neige côté Sud de ne pas transformer trop vite et le glacier de Toule nous offre de très belles conditions de descente. Arrivée à Pavillon, nous remontons à Helbronner avec le skyway, la nouvelle benne italienne.

P1020649

P1020655

En haut d’Helbronner, notre choix de descente sera la combe de la vierge qui se termine par la vallée noire.

P1020670

P1020681

P1020686

Merci Masha, ce fut encore un beau moment en montagne : de la poudreuse, peu de trace et la sensation d’être seules presque toute la journée.

P1020632

Une vallée blanche comme on les aime, juste belle, juste simple…

 

Un mois de janvier varié

Entre les biberons et les couches, ce n’est pas facile de trouver un moment pour parler de mes sorties coup de cœur. Bébé dort enfin. Je peux écrire et télécharger les photos…

Pas simple de combiner une vie de maman et la profession de guide. C’est tellement agréable de retrouver son travail, ses clients qui sont ou qui deviennent des amis et sa passion de la grimpe.

Après pas mal de questions sur mon existence et sur quoi faire maintenant que j’ai un petit bout qui compte sur moi, j’ai décidé de participer à la Coupe de France d’escalade sur glace pour me retrouver un peu, un retour aux sources en quelques sortes…

12310498_1649764468632073_5853113386648694153_n

La compétition s’est déroulée sur la tour de glace de Champagny en Vanoise.

Mais au vue des températures élevées, la belle dame blanche avait teinté sa robe de gris. Après une agréable première voie de qualification dans la glace, c’est dans les parties de dry que nous avons continué.

La maternité m’a rendue heureuse et épanouie, la pression se fait alors moins pesante qu’auparavant.

C’est donc avec beaucoup de plaisir que je grimpe les trois voies proposées par les ouvreurs (merci à eux pour leur travail !) et remporte alors cette compétition.

La semaine suivante, rassemblement à l’Ice (Ice Climbing Ecrins) à l’Argentière-la-Bessée.

L'affiche de cette année... "Je la connais, elle..."

L’affiche de cette année… “Je la connais, elle…”

http://ice-climbing-ecrins.com/

C’est un événement de trois jours pendant lesquels tous peuvent s’essayer au monde de la glace. Un salon est mis en place et les marques, qui le désirent,  viennent pour faire tester aux inscrits leur matériel sur les trois jours et j’ai la chance, depuis 2 ans, de tenir le stand Camp Cassin en compagnie de Didier Angelloz.

Plusieurs ateliers sont proposés. Il y en a pour tous les goûts, de l’initiation au perfectionnement sans oublier le ski pour tâter la neige des Alpes du sud. 2016 n’est pas, pour le moment, une très bonne année à glace mais les responsables de l’événement ont tout de même réussi à proposer de belles journées aux participants.

La première journée, je l’ai passée au petit village d’Aiguilles, dans le Queyras où une cascade “artificielle” a été créée. Un mini-Ouray.

P1020434

Les lignes sont vraiment sympa, il y en a pour tout le monde : glace, mixte, dry. Un super terrain de jeu. Une belle journée de partage des expériences entre les guides et les inscrits.

Thé, café, et glace

Thé, café, et glace

P1020430

P1020431

La deuxième journée était consacré pour moi au dry. Un contest est organisé chaque année. Je l’avais remporté l’année dernière et j’étais heureuse d’y participer cette année encore. Nous étions sur un “nouveau” secteur où 6 voies étaient proposées.

3 déversantes et taillées dans un style “éloigné-bourrin” (en même temps on aime bien ça en dry… ;))

3 plus longues et naturelles (pour la plupart des mouvements) très sympas à grimper (même si les réalisations se font un peu plus tendues que sur des gros bacs)

La finale s’est déroulée le soir sur le petit mur d’escalade du salon : 4 femmes en finale et j’ai dû me battre un peu pour tenter de finir la voie dans laquelle je tombe au bac de fin (enfin à la boule finale !) mais c’était suffisant…

IMG_1056

A l’année prochaine l’ICE !

Le film de l’ICE 2016

Après ces rassemblements, il est temps pour moi de retrouver mon travail, j’ai eu de très belles journées de guide, profitant de ce que la nature nous offre… Ski de randonnée, Ski hors piste, glace…

  • La tête de la Sallaz au dessus de Romme sur Cluses dans les Aravis. De la super neige et une vue magique entre montagne et vallée. Merci à Masha et ses amies pour cette belle journée !
Poudreuse au-dessue de Romme sur Cluses

Poudreuse au-dessus de Romme sur Cluses

Vue sur les Fiz et le massif du Mont-Blanc

Vue sur le Mont-Blanc

Une équipe de filles !

Une équipe de filles ! Entre montagne et vallée…

Tête de la Sallaz

Tête de la Sallaz et initiation à la poudreuse

Une belle journée et de la neige pas si mauvaise au vue des conditions du moment.

Foron d'en haut

Foron d’en haut

Sur l'arête

Sur l’arête

  • Cascade de glace à Cogne en compagnie d’Alina. Une nouvelle cascade pour moi. Un super moment à deux. Le nom de la ligne : E’ Tutto Relativo….
P1020483

Au pied du cigare

P1020489

Ça y est la saison est lancée. Croisons les doigts pour que la neige arrive de nouveau et que le froid revienne pour nous offrir un mois de février un peu plus hivernal… La montagne en a besoin…

Retour à Cogne :)

Peu de précipitations, pas de froid, l’hiver 2016 arrive au ralenti mais ne dit-on pas : “tout vient à point à qui sait attendre” alors encore un peu de patience…..

Le 30 décembre, nous avons décidé avec Masha d’aller visiter la glace italienne ; direction Cogne où quelques lignes sont formées…

P1020327

Arrivées dans le Valnontey, et après avoir observé les lignes alentours, c’est L’Acheronte que nous décidons de grimper.

P1020332

L’objectif de notre journée

Masha dans l'approche enneigée...

Masha dans une approche “enneigée”…

Cette ligne  de 400m est à mi-chemin entre cascade et goulotte : un beau mélange pour une jolie ambiance…

P1020351

La cascade un peu plus fine dû au manque de glace nous offre tout de même une belle ascension.P1020393

C’est un plaisir de retrouver les piolets après ces neufs mois de grossesse.

P1020371 P1020415

Voilà, la saison est relancée et j’ai hâte que le froid arrive pour pouvoir ressortir mes x-dreams…

A très vite...

A très vite…

 

9 mois plus tard…

Un peu plus en fait…. 10 mois depuis le dernier article…

Et oui, la vie a continué mais doucement, tranquillement, pour permettre à un petit bout de chou de se développer.

Un peu de ski, un peu de grimpe, un peu de marche mais une grande et fabuleuse aventure…

P1020042

 

P1020049

P1020070

P1020095Et depuis le 25 octobre, Tristan nous a rejoint et nous découvrons à présent la vie à 3…

P1020282

Premier sommet pour Tristan

P1020308

Un chouette repos entre les voies…

P1020298

Une autre organisation…

 

Soleil et bonne neige

Cette semaine a été propice aux chutes de neige.

Après une journée de glace et une Vallée Blanche avec Macha, je propose à Oliver un petit tour de rando du côté des Aiguilles Rouges, histoire de faire quelques belles traces dans la nouvelle poudreuse.

Cascade de glace, Hors-Piste, rando… Un bel éventail d’activités. J’adore mon métier:)

C’est la première randonnée d’Olivier, je choisis une ballade qui offre un chouette compromis montée / descente. Le choix s’arrête donc sur la traversée Crochues Bérard. Une première montée pour aller au col des Crochues suivie d’une courte descente et d’une grande traversée amènent au pied de la montée du col de Bérard. Au col, le vallon de Bérard et sa poudreuse s’offrent à nous pour une belle descente de 1500m.

Les deux courtes montées passent facilement pour Olivier et quel plaisir de voir seulement quelques traces dans le vallon de Bérard : la descente va être exceptionnelle:)

P1010547

Lillaz – Cogne

En direction du col des crochues

En direction du col des crochues

La vue du bureau de la journée :)

La vue du bureau de la journée:)

Col des Crochues

Col des Crochues

Descente du col des Crochues.

Descente du col des Crochues.

Col de Bérard

Col de Bérard – neige immaculée….

Allez ! On descend !!!

Allez ! On descend !!!

Miammm !

Miammm !

Une bien belle descente

Une bien belle descente

P1010644

Merci à Macha et à Olivier pour avoir partagé ces beaux moments avec moi

Merci à Camp/Cassin, Scarpa et Adidas Outdoor

Glace de Janvier :)

Glace entre amies….

Cogne nous a encore donné deux super journées.

Au programme deux jolies cascades de la vallée, bien placée entre de belles journées de ski avec Kendra, venue des US pour les compétitions de glace.

P1010433

Une approche dans la bonne humeur

P1010450

Patri de droite 

P1010448

 

Lillaz

Lillaz

DSC07041

Première longueur de Lillaz un peu humide…

DSC07047

Alors on la contourne…

DSC07058

De jolis ressauts

 

Karin qui apprend le métier :)

Karin qui s’éclate :) 

DSC07081

On va le boire ce capuccino ?!?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.